Mathias Marchal / Journal Métro :

Denis Coderre ne voit pas l’utilité d’avoir un nouveau pipeline à Montréal. «En autant que je suis concerné, on n’a pas besoin d’un nouveau pipeline qui va passer par Montréal», a déclaré, mercredi matin, le maire de Montréal lors de la réunion du comité exécutif. «Oui on a encore besoin de pétrole, mais avec Enbridge, on est capable de répondre aux besoins», a ajouté le maire en faisant référence à la ligne 9B qui est a capable d’alimenter les raffineries de Montréal à raison de 300 000 barils par jour depuis que l’inversion du flux a été autorisée. Cette capacité de transport correspond en gros aux besoins journaliers du Québec alors que le pétrole qui circulerait dans le pipeline Énergie Est de TransCanada serait destiné à 80% à de l’exportation. (…)

«TransCanada ne remplit pas 78% des conditions pour l’audience. Il n’y a pas de plan de contingence, pas de plan de gestion des plans d’eau, le tracé ne respecte pas notre nouveau plan métropolitain d’aménagement et de développement […] Le pipeline va «scraper» l’équivalent de 270 terrains de football. On ne peut pas laisser faire les choses comme ça, on a des terres agricoles et des milieux humides à protéger», a ajouté le maire qui est aussi président de la CMM. Pour arriver au chiffre de 78%, la CMM a évaluer les réponses de TransCanada aux 63 exigences du programme de gestion des situations d’urgence de l’Office national de l’énergie.

Lire sur le Journal Métro

ICI Radio-Canada : Énergie Est : Coderre réclame de nouveaux commissaires à l’ONE