Geneviève Normand / ICI Radio-Canada

Le projet de pipeline Keystone XL fait un retour dans le paysage médiatique depuis l’élection américaine. La renaissance du projet semble de plus en plus se concrétiser, surtout que la pétrolière TransCanada, qui propose l’oléoduc, a modifié la semaine dernière la description du projet sur son site web.

Jusqu’à récemment, le texte descriptif du projet était rédigé à l’imparfait de l’indicatif. Nous pouvions lire que Keyxstone XL « « était » un projet de pipeline […] et qu’il « devait être » un projet d’infrastructure essentiel pour la sécurité énergétique des États-Unis ».

Or, lundi, près d’un mois après que Donald Trump eut remporté les clés de la Maison-Blanche et près d’une semaine après qu’Ottawa eut approuvé deux pipelines majeurs, voilà que le temps des verbes a changé et qu’un paragraphe entier a été supprimé.

TransCanada ne parle plus de Keystone XL au passé, mais plutôt au présent.

Lire sur ICI Radio-Canada