Paloma Martínez / Radio-Canada :

L’organisme environnemental Greenpeace a demandé à l’organisme de réglementation des valeurs mobilières de la province de l’Alberta de mettre fin au premier appel public à l’épargne (PAPE) de Kinder Morgan jusqu’à ce que la société ait divulgué des risques liés au climat aux investisseurs potentiels.

Par le biais de cet appel qui lui permettrait d’entrer en bourse, la société d’infrastructure énergétique Kinder Morgan chercherait à générer jusqu’à 1,75 milliard de dollars pour financer l’expansion de son projet de pipeline Trans Mountain, qui s’étend des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à la côte de la Colombie-Britannique.

Le projet a reçu l’approbation du gouvernement canadien l’année dernière, mais fait face à une vive opposition environnementale des militants préoccupés par les émissions élevées de gaz à effet de serre des sables bitumineux.

Lire sur Radio-Canada