Le Journal de Montréal /

Les Montréalais devront payer 2,25 M$ de plus pour la future plage de l’Est pour éviter de se baigner sur un site où se déversent les égouts lors de fortes pluies, a appris Le Journal. Alors que Longueuil vient d’inaugurer sa plage publique sur les berges du Saint-Laurent, Montréal a choisi un des pires endroits pour sa plage qui sera inaugurée en 2017, selon les plus récents bilans de qualité d’eau, analysés par Le Journal. (…) «Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’actuellement, même se tremper les pieds, ce ne serait pas conseillé», souligne Clément Mortier, chargé de projet à la Fondation Rivières.

Lire sur Le Journal de Montréal