François Desjardins / Le Devoir :

Le mécanisme de transition consisterait notamment à stimuler la concurrence

Le programme d’indemnisation qui aidera les producteurs laitiers canadiens à affronter l’arrivée de fromages européens sera dévoilé « dans les prochains jours ou les prochaines semaines ».

Cette précision, faite par un haut fonctionnaire mercredi lors d’une séance d’information technique organisée par Affaires mondiales Canada, survient alors que l’industrie laitière s’impatiente devant l’absence de détails même si le Canada et l’Europe ont officiellement signé l’Accord économique et commercial global il y a quelques jours à Bruxelles.

Au lendemain de la signature, la ministre du Commerce international, Chrystia Freeland, avait affirmé que les programmes de transition seraient « finalisés et annoncés avant la mise en oeuvre » de l’accord, sans en dire davantage.

Lire sur Le Devoir

AECG: pas de «perturbation» pour les secteurs laitier et fromager, selon Ottawa

La Presse Canadienne :

Le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (UE) n’entraînera pas de «perturbations significatives» pour l’industrie laitière et fromagère, estime le gouvernement fédéral.

L’entrée en vigueur de l’accord aura certes un impact sur la croissance dans le secteur, mais elle ne se traduira pas par des pertes, selon des hauts fonctionnaires du ministère des Affaires mondiales. «Nous ne nous attendons pas à ce qu’il y ait des perturbations significatives dans le secteur laitier canadien», a résumé l’un d’entre eux en séance d’information technique, mercredi.

Lire sur La Presse