ICI Radio-Canada :

Le comité Zone d’intervention prioritaire (ZIP) a répertorié 22 milieux sensibles sur les berges du fleuve Saint-Laurent dans les MRC de la Haute-Gaspésie, dont quatre milieux humides. Le groupe propose des solutions pour protéger ces lieux, qui souvent, aident à contrer naturellement l’érosion des berges.

Le groupe a trouvé des trésors écologiques qui méritent d’être protégés, selon la directrice comité ZIP Gaspésie, Geneviève Lemoyne. Pour elle, chacune des zones aide à maintenir en santé les écosystèmes marins et côtiers.

Les autorités seront rencontrées avant de cibler les interventions. « La tendance qu’on prend de plus en plus, c’est d’essayer justement d’utiliser le milieu naturel pour aider à contrer l’érosion côtière » explique Mme Lemoyne.

Les milieux humides sont nos amis, les plages sont nos amis aussi. Donc il faut faire attention à nos plages et les protéger le plus possible.
— Geneviève Lemoyne , directrice comité ZIP Gaspésie

Lire sur ICI Radio-Canada