Jean-Robert Sansfaçon / Journaliste, Le Devoir :

Tout le monde est d’accord pour dire avec le premier ministre Philippe Couillard que la politique énergétique présentée la semaine dernière comporte des cibles « ambitieuses ». Surtout à cause du fait que les moyens déployés pour les atteindre sont pour le moins modestes. La politique annoncée la semaine dernière par le gouvernement Couillard se démarque des exercices passés du même genre en ce qu’elle met l’accent sur la réduction de notre dépendance au pétrole en tenant pour acquis que les conséquences sur la croissance seront positives au lieu du contraire.

Lire sur Le Devoir