Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

Le Regroupement citoyen pour la qualité de l’air de Cap-Rouge revient à la charge en demandant au ministre Heurtel d’ordonner à l’entreprise Anacolor de «cesser immédiatement […] le rejet de contaminants dans l’environnement». Une lettre ouverte a été adressée en ce sens au ministre de l’Environnement David Heurtel. Le maire Labeaume est en copie de cette missive. «[…] nous déplorons et décrions haut et fort la lenteur administrative des démarches en cours, l’insuffisance des ressources technoscientifiques mises à disposition et surtout, l’absence de portée réelle des sanctions que votre ministère a tenté d’imposer à Anacolor jusqu’à maintenant», écrit le Regroupement.

Lire sur Le Journal de Québec