AFP :

L’exposition à long terme à la pollution de l’air ambiant augmente de façon progressive le risque d’hypertension, selon une étude sur plus de 41 000 citadins, publiée mardi. La pollution sonore – due au trafic, en particulier – renforce également la probabilité de développer une hypertension, d’après les auteurs de ce travail.

Selon cette étude européenne, une personne de plus sur 100 personnes de la même tranche d’âge développerait une pression artérielle élevée dans la partie la plus polluée de la ville par rapport à un quartier plus respirable. Ce risque est similaire à celui d’une personne en surpoids (IMC: indice de masse corporelle compris entre 25 et 30).

L’étude, parue dans la revue spécialisée European Heart Journal, a porté sur 41 072 personnes vivant en Norvège, Suède, Danemark, Allemagne et Espagne. L’hypertension artérielle est un facteur de risque important de maladies (AVC…) et de décès prématurés.

Lire sur le Huffington Post