Valérie Gaudreau, Patricia Cloutier / Le Soleil :

(Québec) Les maires de Québec et de Lévis ont rejeté en bloc jeudi l’idée de créer deux organismes à but non lucratif pour assurer la gestion du pont de Québec. «Ça ne tient pas debout», dit Régis Labeaume, pendant que Gilles Lehouillier va jusqu’à craindre que le rapport de la firme Mallette ne vienne mettre «en danger» les efforts pour convaincre de CN et Ottawa de «régler le problème».

«Nous, on maintenait une pression constante sur le gouvernement fédéral et sur le Canadien National (CN). Or, voilà qu’on vient de donner l’occasion unique de relâcher la pression. C’était pas notre stratégie au niveau politique», a commenté, visiblement déçu, le maire de Lévis jeudi.

Presque au même moment sur l’autre rive, son homologue de Québec, Régis Labeaume, se questionnait sans détour sur la pertinence de créer un nouvel organisme de gestion comme le propose la firme Mallette mandatée par les chambres de commerce et de Lévis.

Lire sur Le Soleil

Le Journal de Québec : Rapport Mallette sur le pont de Québec: «Ça ne tient pas debout», dit Labeaume

Québec Hebdo : Confier le pont de Québec à un OBNL « ça ne tient pas debout », dit Labeaume

Le Soleil : Une lueur au bout du pont

Le Journal de Québec : Troisième lien: le maire de Lévis veut un plan de match

Le Soleil : L’autoroute 20 élargie sur 4 km à Lévis