Par Karel Mayrand, directeur pour le Québec de la Fondation David Suzuki :

Depuis l’effondrement des cours du pétrole, l’économie albertaine bat de l’aile. Avec le pétrole qui avoisine les 40$ le baril depuis plus d’un an, les investissements dans le secteur pétrolier se sont contractés de 62% depuis le sommet de 2014. Le nombre de puits forés est passé de 10 400 en 2014 à un total prévu de 3500 en 2016, soit un recul de 66%. L’économie albertaine est entrée en récession et a subi une perte nette de 19 500 emplois en 2015 et le taux de chômage s’établit maintenant à 7,9%. Dans son dernier budget, le gouvernement albertain a annoncé un déficit de 10,4 milliards $, soit près de 20% du budget provincial.

Lire sur Fondation David Suzuki