Vincent Maisonneuve / ICI Radio-Canada :

La florissante entreprise montréalaise partagera ses profits avec ses employés. Ce fabricant de collations bio cherche aussi comment réduire son empreinte écologique.

La cofondatrice de Prana, Marie-Josée Richer, s’est lancée en affaires avec la conviction qu’il était possible de changer le monde. « Je ne peux pas m’imaginer que l’on va continuer comme ça encore 50 ans! Il y a tellement d’enjeux dans le monde, il faut agir », dit-elle d’entrée de jeu.

Pour changer les choses, je dois le faire à l’intérieur du système. Ne faire que chialer, ça ne donne rien.
— Marie-Josée Richer

Lire sur ICI Radio-Canada

Le Journal de Montréal : Refaire le monde autour d’une bière d’ici