ICI Radio-Canada :

Des communautés autochtones canadiennes et américaines se mobilisent pour faire avorter le pipeline Keystone XL, après que le projet a reçu le feu vert de l’administration Trump.

Avec cet oléoduc de 1900 km, TransCanada prévoit d’acheminer quotidiennement l’équivalent de 800 000 barils de pétrole de l’Alberta vers des raffineries des États-Unis situées le long de la côte du golfe du Texas.

L’infrastructure empiétera sur des territoires autochtones du Canada, ainsi que dans les États du Montana, du Dakota du Sud, du Nebraska, du Kansas et de l’Oklahoma.

Dans un communiqué envoyé vendredi, le grand chef Serge Simon, du Conseil mohawk de Kanesatake, a déclaré que les 122 communautés autochtones signataires du Traité autochtone contre l’expansion des sables bitumineux vont s’allier aux non-Autochtones de partout en Amérique pour faire en sorte que le projet ne voie pas le jour.

« Il s’agit d’une occasion importante pour rappeler aux Canadiens que les Premières Nations possèdent des droits inhérents qui sont entérinés dans la constitution canadienne », signale de son côté le chef de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde.

Lire sur ICI Radio-Canada

ICI Radio-Canada : Budget québécois : les Autochtones réclament plus d’argent pour la sécurité dans les communautés