François Desjardins / Le Devoir :

Dans leurs efforts visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, les provinces canadiennes devraient avoir comme objectif d’aligner leurs politiques de tarification du carbone afin d’éviter certains effets collatéraux, estime le professeur universitaire qui dirige la Commission de l’écofiscalité. L’organisme de recherche présidé par Christopher Ragan, qui enseigne l’économie à l’Université McGill, a publié mardi une analyse des systèmes de tarification de quatre provinces et conclu que celui de l’Alberta, compte tenu de son prix marginal, sera le plus strict d’ici 2018.

Lire sur Le Devoir