François Desjardins / Le Devoir :

Le prix qu’il faudrait attribuer au carbone afin de décarboniser le secteur énergétique et honorer l’Accord de Paris d’ici 2050 se situe quelque part entre 24 et 39 $US la tonne métrique d’ici trois ans, estiment des acteurs importants de l’industrie. D’ici 2030, ce prix pourrait atteindre 100 $US.

Cette fourchette, appelée en quelque sorte à jouer un rôle de référence, est le fruit d’une consultation menée par l’influent CDP, anciennement Carbon Disclosure Project, et We Mean Business, qui regroupe des centaines de multinationales et d’investisseurs institutionnels.

Les prix actuels sont nettement inférieurs à cela. En guise de comparaison, la dernière vente aux enchères Québec-Californie pour les droits d’émission applicables au millésime 2020 s’est soldée par un prix de vente final de 18,51 $US, ou 13,57 $ ici. Le gouvernement Trudeau souhaite imposer un prix de 10 $ la tonne dès 2018, lequel augmenterait graduellement jusqu’à 50 $ en 2022.

Lire sur Le Devoir