Le Devoir :

Pour le programme Roulez électrique, il s’agit en quelque sorte d’un bilan de mi-parcours en demi-teinte. Depuis son lancement il y a quatre ans, cette initiative devant contribuer à atteindre la cible de 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables sur les routes du Québec en 2020 a rempli certaines promesses, mais n’a pas réussi à freiner le persistant attrait des véhicules utilitaires sport (VUS). Le Québec peut-il toujours espérer atteindre ses objectifs ?

Lancé le 1er janvier 2012, le programme Roulez électrique offre des rabais pouvant aller jusqu’à 8000 $ à l’achat ou à la location de véhicules tout électriques, hybrides rechargeables et hybrides, en plus des véhicules électriques à basse vitesse et des motocyclettes électriques. Les particuliers, tout comme les entreprises et les municipalités, peuvent effectuer une demande. Le programme prévoit également un soutien financier pour l’achat et l’installation de bornes de recharge.

Lire sur Le Devoir