Alexandre Shields / Le Devoir :

ne analyse confidentielle commandée par l’entreprise GNL Québec révèle que l’appui des Québécois pour un projet de gazoduc est faible le long du tracé proposé, et donc qu’« il y a du travail à faire » pour les convaincre d’accepter un tel projet d’exportation de gaz naturel albertain. Le document produit par la firme Navigator donne d’ailleurs plusieurs conseils sur les façons d’orienter le message public afin d’obtenir le consentement de la population.

Lire sur Le Devoir

Radio-Canada : Gazoduc : une seule évaluation environnementale demandée