Éric-Pierre Champagne / La Presse :

Selon Nature Québec, le projet de port industriel à Cacouna pourrait menacer la survie du béluga, une espèce en voie de disparition depuis 2014. Le secteur de Cacouna fait partie de l’habitat essentiel de l’espèce. Après l’abandon en 2014 du projet de port pétrolier de TransCanada à Cacouna, Nature Québec trouve « aberrant » que Québec revienne à la charge avec son nouveau projet. Michel Bélanger, avocat et président de Nature Québec, ne comprend pas cette « récidive » du gouvernement Couillard, d’autant plus qu’Ottawa vient d’annoncer son intention de protéger l’habitat du béluga. « Je ne sais pas trop où ils s’en vont avec ça. Est-ce un ballon politique ? »

Lire sur La Presse