Jean-Marc Arbaud – Directeur général adjoint de la CDPQ Infra / Opinion, Le Devoir :

Depuis quelques mois, certaines informations inexactes circulent concernant le projet de Réseau électrique métropolitain (REM). À force d’être répétées, et bien qu’elles soient erronées, ces allégations ont malheureusement le potentiel d’induire des personnes en erreur. Dans ce contexte, il nous apparaît nécessaire de rectifier certains faits, qui pourront favoriser une discussion constructive sur le projet de REM. CDPQ Infra a choisi un système léger sur rail (SLR) automatisé parce que cette solution est la mieux adaptée aux besoins déterminés : circulation dans un corridor dédié, qui permet un service rapide et fiable, capacité et flexibilité importantes pour s’adapter à la demande actuelle et à venir, et faibles coûts d’exploitation. Aucun autre système n’offre une telle combinaison d’avantages dans les circonstances. L’option du tramway, en particulier, offrirait peu de capacité additionnelle par rapport au statu quo, et aggraverait la congestion routière actuelle, puisque les tramways circulent dans les rues. Les déplacements en tramway sont aussi moins rapides et fiables qu’en SLR.

Lire sur Le Devoir