Fannie Olivier / La Presse Canadienne :

Le commissaire aux langues officielles Graham Fraser s’attend à ce que les plaintes affluent avec le dépôt du projet d’oléoduc Énergie Est uniquement en anglais à l’Office national de l’énergie (ONÉ). Même si TransCanada compte traduire tous les documents d’ici un mois, M. Fraser insiste sur le fait que tous les Canadiens devraient pouvoir comprendre les détails d’un tel projet. «Je crois très fortement que les citoyens ont besoin d’avoir accès aux informations critiques qui affectent où ils vivent dans la langue officielle de leur choix», a-t-il tranché en conférence de presse, jeudi.

Lire sur La Presse