François Champoux,  Trois-Rivières / Opinion, Le Devoir :

Et voici qu’à l’invitation du gouvernement Couillard à se conformer aux lois du Québec, TransCanada annonce finalement qu’il démontrera d’ici quelques semaines sa capacité à sauver nos terres et nos rivières en cas de bris de son oléoduc et, du même souffle, fait annuler la présentation des mémoires des organismes et des citoyens du Québec au BAPE prévu ce mois-ci. Ainsi, TransCanada fait taire les citoyens du Québec, annule avec la complicité des élus québécois une voix forte et importante d’une saine démocratie, et dirige la destinée du Québec comme une petite marionnette pour amuser les enfants : ajouter l’insulte à l’injure.

Lire sur Le Devoir