Jeanne Corriveau, Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

Les promoteurs de l’important projet immobilier Cap Nature n’ont visiblement pas apprécié l’étude menée par des chercheurs universitaires qui a démontré que le développement prévu à Pierrefonds-Ouest se fera dans un secteur qui constitue « un pôle important de biodiversité ». Ils leur ont formellement interdit l’accès aux terrains convoités, a appris Le Devoir. Dans une lettre envoyée à la Fondation David Suzuki, qui a commandité les études, le représentant des promoteurs, David Cliche, affirme qu’ils « ont accédé aux terrains qui sont la propriété de mes clients sans autorisations préalables de leur part ».

Lire sur Le Devoir

Journal Métro : Une pétition de 6500 noms contre le projet Cap Nature