Annie Morin, Simon Boivin / Le Soleil :

(Québec) Le ministre des Transports, Laurent Lessard, n’est pas contre l’idée de prolonger vers l’ouest l’autoroute Félix-Leclerc, mais il note qu’il ne s’agit pas d’une solution à l’engorgement des ponts. «Tout le monde comprend que l’arrivée de la 40 sur Henri-IV, ça crée un goulot d’étranglement, a commenté le ministre Lessard, mercredi après-midi. Mais l’histoire a commencé de l’autre bord du pont. Alors je vais adresser la question aussi de l’autre bord du pont. Parce que tout ça, ça ne désengorge pas l’autre bord du pont.»

Le ministre Lessard a commenté la sortie de son collègue responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, au Journal de Québec, sur le scénario de prolonger l’autoroute Félix-Leclerc en passant par L’Ancienne-Lorette, près de l’aéroport, pour rejoindre l’autoroute 40 à Saint-Augustin. Le ministère des Transports est déjà propriétaire des terrains qui permettraient de réaliser le projet. Au FM93, M. Blais a aussi ouvert la porte à inclure le nouveau pont de l’île de l’Orléans dans le scénario d’un troisième lien routier, ce qu’ont toujours refusé les ingénieurs du MTQ pour des raisons techniques et de respect de l’environnement et du patrimoine. Mathieu Gaudreault, attaché de presse de M. Lessard, assure que le projet d’un pont à haubans avec une seule voie dans chaque direction n’est pas remis en question.

Lire sur Le Soleil