Par Daphnée Hacker-B., Julien Lamoureux, Charles Boutaud / Huffington Post :

Bientôt 30 ans. En 2018, cela fera exactement trois décennies qu’aucune nouvelle station de métro n’a été construite sur l’île de Montréal. Pas de panique, la ligne bleue sera prolongée sous peu vers l’est, assurent les élus, et en bonus, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) bâtira un énorme réseau de système léger sur rail. Mais devant ces promesses alléchantes, des interrogations persistent. Le prolongement de la ligne bleue est-il vraiment celui qu’il faut prioriser? Non, révèle une analyse de données de l’Agence métropolitaine de transport effectuée par le Huffington Post Québec. Notre premier constat est clair: le prolongement de la ligne orange au nord de Côte-Vertu semble bien plus urgent que celui de la ligne bleue vers Anjou, et ce, même si on utilise des chiffres très conservateurs sur le nombre d’usagers potentiels et sur le coût de construction de chaque projet de prolongement.

Dossier spécial du Huffington Post Rêver le métro:: 

Le prolongement de la ligne bleue ne devrait pas être la priorité, révèle une analyse de données

Le prolongement de la ligne bleue, une priorité purement politique?

Prolonger la ligne orange est le choix logique

La petite histoire du prolongement du métro de Montréal en 12 dates, du succès à l’immobilisme

Rêver le métro : Comment l’enquête a été réalisée

Ajout : 

Huffington Post : Rêver le métro: La ligne bleue est «le prolongement de la justice», dit le maire Denis Coderre