Annie Morin / Le Soleil :

(Québec) Tout indique que les villes de Lac-Beauport et de Stoneham devront mettre à exécution leur menace de poursuivre la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) si elles veulent faire échec aux règlements restreignant la construction dans le bassin versant du lac Saint-Charles. Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, n’a pas l’intention de jouer à l’arbitre dans un match opposant des élus locaux. Mercredi matin, le conseil municipal de Lac-Beauport a fait part de son intention de contester devant les tribunaux le règlement de contrôle intérimaire (RCI) adopté à la mi-mars, lequel freine le développement immobilier dans la couronne nord en limitant notamment la construction dans les terrains en pente et les installations septiques indépendantes.

Lire sur Le Soleil