ICI Radio-Canada :

C’est sans tambour ni trompette que la Ville de Québec a rendu public son plan d’action pour la protection du lac Saint-Charles lundi soir. Le document, qui a été déposé quelques minutes à peine avant le conseil municipal, brosse les grandes lignes des initiatives à venir pour assainir et protéger le plan d’eau et la prise d’eau potable de Québec. En début de séance du conseil, le maire Régis Labeaume a expliqué aux élus la nouvelle vision de la Ville, à laquelle seront consacrés un peu plus de 13 millions de dollars pour l’exercice 2017-2019. « Au Québec, actuellement, il n’y a pas une ville qui prend des mesures aussi drastiques que la Ville de Québec pour protéger sa source d’eau. Tout le monde s’entend pour dire que c’est la Ville de Québec qui prend les mesures les plus innovantes, les plus avant-gardistes et les plus sévères », a affirmé le maire.

Lire sur ICI Radio-Canada

Prise d’eau potable: 13 millions $ d’ici 2019 pour le lac Saint-Charles

Valérie Gaudreau / Le Soleil :

(Québec) Continuer à réduire le sel dans les rues, établir un programme de «routes blanches», améliorer les systèmes de fosses septiques et poursuivre la renaturalisation des berges du lac Saint-Charles. La Ville de Québec prend des engagements pour protéger la prise d’eau potable du lac Saint-Charles. Un investissement de 13,15 millions $ ces trois prochaines années. Au lieu de le présenter en conférence de presse, le cabinet du maire a fait un dévoilement-surprise, au début de la séance du conseil municipal, de ce plan d’action dont il a été question la semaine dernière après une sortie de l’opposition sur le degré de pollution des dépôts à neige. Le document de 14 pages est en bonne partie constitué de mesures prises depuis 2006 et d’autres à venir déjà connues, comme le règlement de contrôle intérimaire (RCI) freinant le développement immobilier dans la couronne nord ou encore la volonté de réduire les sels de déglaçage, une baisse déjà amorcée.

Lire sur Le Soleil