ICI Radio-Canada avec AFP :

Les personnes qui mangent des protéines animales sont plus à risques de mourir que celles qui mangent des protéines végétales, selon une étude américaine publiée lundi. Cette recherche de l’Université Harvard, publiée dans le Journal de l’Association médicale américaine de médecine interne, a été menée sur 131 342 personnes. Certaines ont été suivies durant 26 ans, d’autres durant 32 ans. Les participants ont rempli fréquemment des questionnaires concernant leur assimilation de protéines. Selon l’un des chercheurs ayant mené l’étude, le docteur Mingyang Song, une hausse de 10 % de la consommation de protéines animales ferait augmenter de 2 % les risques de mortalité en général et de 8 % les risques de mort cardiaque. Les protéines animales sont d’autant plus néfastes pour la santé des fumeurs, des obèses, des personnes buvant beaucoup d’alcool ou celles faisant peu d’exercices physiques, précise cette étude.