Daphnée Dion-Viens / Le Journal de Québec :

À la suite d’analyse de la qualité de l’eau de 47 puits artésiens qui auraient pu être contaminés par un problème de raccordement à la nouvelle école de Lac-Beauport, un cas de contamination a été détecté.

C’est ce qu’a indiqué la commission scolaire des Premières-Seigneuries jeudi avant-midi, à la suite des tests effectués cette semaine par le groupe Environex. Sur une possibilité de 149 résidents touchés, une centaine de personnes se sont présentées cette semaine pour faire réaliser des analyses de qualité de l’eau.

Pour les citoyens des 46 puits artésiens testés où aucun indicateur de contamination fécale n’a été retrouvé, il n’est donc plus nécessaire de faire bouillir leur eau.
Dans le cas de contamination qui a été détectée, il faut continuer de faire bouillir l’eau en attendant qu’une analyse plus approfondie soit effectuée et que le puits soit désinfecté, indique la commission scolaire.

Sa secrétaire générale, Martine Chouinard, précise que ce sont les propriétaires des puits qui ont la responsabilité de la qualité de leur eau et par conséquent, d’effectuer la désinfection. L’opération peut être faite sans avoir recours à une firme externe, en utilisant la quantité d’eau de Javel recommandée par le ministère de l’Environnement.

Lire sur Le Journal de Québec

L’eau d’au moins un puit contaminée à Lac-Beauport

(…) La Commission scolaire affirme que les autres résultats devraient être connus vendredi, donc à temps pour Noël.

« On avait compris avec un très grand respect la préoccupation des citoyens alors on a demandé une collaboration dans un contexte d’urgence. Nous nous attendons aux derniers résultats demain », affirme Martine Chouinard, secrétaire générale de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Par ailleurs, l’entrepreneur général a commencé jeudi matin les travaux d’excavation près de l’école pour retirer les sols contaminés.

Lire sur ICI Radio-Canada

Contamination de l’eau à Lac-Beauport: une maison touchée

Patricia Cloutier / Le Soleil :

(…) Une erreur de construction, soit l’inversion des tuyaux d’égout sanitaire et d’égout pluvial, a été mise au jour la semaine dernière dans le bâtiment de la Montagne. La Santé publique craignait que les rejets de l’école aient pu contaminer les puits des résidences environnantes et avait publié, en collaboration avec la municipalité, un avis d’ébullition.

Des travaux d’excavation pour retirer les sols contaminés du lit d’infiltration qui a reçu des eaux usées pendant quatre mois ont débuté jeudi à l’école Montagnac.

Lire sur Le Soleil

Communiqué : Résultats partiels de l’analyse d’eau des puits visés par l’avis d’ébullition au Lac-Beauport

Ajout :

Contamination à Lac-Beauport: trois résidences touchées

Ian Bussières / Le Soleil :

(Québec) Ce sont les puits de trois résidences qui auraient été déclarés contaminés à la suite du déversement accidentel d’eaux usées provenant de l’école Montagnac avant les Fêtes.

Le dossier est revenu à l’ordre du jour lors de la première séance du conseil de 2017 alors qu’un citoyen dont les analyses d’eau n’avaient démontré aucune contamination s’inquiétait à savoir s’il devait faire analyser son puits de nouveau dans 200 jours.

«D’après les analyses qui ont été faites, seulement trois maisons ont été contaminées, mais on ne sait pas si ça vient de là. On va continuer à suivre ça de près», a indiqué la mairesse Louise Brunet.

«Je ne suis pas une experte, mais je ne pense pas qu’il y ait encore une problématique aujourd’hui», a ajouté Mme Brunet pour rassurer ce propriétaire. «C’est rassurant qu’il n’y ait eu que trois cas de contamination. Nous allons poursuivre les analyses au printemps car, présentement, le sol est gelé», a-t-elle précisé après la séance du conseil.

Lire sur Le Soleil