Martin Croteau / La Presse :

(Québec) Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) n’a pas donné suite à trois rapports de ses propres inspecteurs, qui recommandaient d’imposer des sanctions à Pétrolia. Une situation qui fait maintenant l’objet d’une enquête interne.

Les rapports obtenus par La Presse indiquent que, sur trois sites différents, Pétrolia a cessé des opérations de forage sans d’abord obtenir l’autorisation de Québec. Ces trois situations ont été observées par des inspecteurs du Ministère dans le secteur de Gaspé à l’été 2012.

La loi oblige les détenteurs de permis de forage à maintenir des activités sur leurs installations. Ils doivent présenter une demande formelle au MERN avant de fermer temporairement ou définitivement un puits.

Or, à leur arrivée sur les sites Haldimand 2 et Tar Point 1, les deux inspecteurs ont constaté que les opérations étaient stoppées. Pourtant, ont-ils noté, «aucune demande de fermeture temporaire n’est au dossier».

Lire sur La Presse

Ajout :

La Presse : Irrégularités chez Pétrolia: Arcand préoccupé par le manque de suivi de son ministère