Alexandre Shields / Le Devoir :

Aux prises avec une présence avérée de la carpe asiatique au Québec, le gouvernement Couillard n’écarte pas l’idée de bonifier le budget consacré à la lutte contre cette espèce invasive particulièrement dommageable.

« Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs suit la situation de la carpe asiatique de près et entend consacrer les sommes nécessaires à la lutte contre cette espèce envahissante à même ses budgets de fonctionnement », a indiqué mardi le porte-parole du ministère, Jacques Nadeau, en réponse aux questions du Devoir.

« Les budgets consacrés à la lutte devraient permettre au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de remplir sa mission, mais ils pourraient être ajustés en fonction des besoins », a-t-il ajouté.

Pour le moment, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dispose d’une enveloppe de 1,7 million de dollars répartie sur trois ans, en vertu de ce qui a été inscrit dans le dernier budget provincial.

Lire sur Le Devoir

La menaçante carpe asiatique est arrivée dans le fleuve Saint-Laurent

ICI Radio-Canada :

Du propre aveu du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), c’était une nouvelle redoutée : la carpe asiatique, un poisson ravageur qui bouleverse les écosystèmes dans lesquels il s’installe, est bel et bien arrivée dans le fleuve Saint-Laurent.

« Le ministère confirme la présence dans le fleuve du Saint-Laurent, ainsi que dans certains de ses tributaires, de la carpe de roseau », a laissé tomber la sous-ministre associée à la faune et aux parcs, Julie Grignon.

La carpe de roseau est l’une des quatre espèces de carpe asiatique. Un spécimen a notamment été capturé à la hauteur de Contrecoeur, en Montérégie.

Le MFFP confirme qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Sur 110 sites testés en 2015-2016, des carpes de roseau ont été répertoriées à 16 endroits entre le lac Saint-François et le lac Saint-Pierre. Ces signaux positifs ont été détectés deux années d’affilée.

Lire sur ICI Radio-Canada

La carpe asiatique est arrivée au Québec

Alexandre Shields / Le Devoir :
La menaçante carpe asiatique est arrivée dans le fleuve Saint-Laurent

Ce qu’on redoutait qu’il se produise d’ici quelques années est déjà confirmé : la carpe asiatique, une espèce envahissante qui a fait des ravages dans les cours d’eau américains, est bien présente dans le fleuve Saint-Laurent et des rivières du Québec. L’invasion appréhendée des cours d’eau de la province pourrait avoir des conséquences environnementales et économiques majeures.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a donc confirmé mardi matin la présence, dans le fleuve Saint-Laurent, de la carpe de roseau, l’une des quatre espèces de carpes asiatiques.

Selon les données présentées par le Dr Louis Bernatchez, de l’Université Laval, l’analyse d’ADN environnemental a permis de détecter la présence de cette espèce particulièrement vorace à pas moins de 16 endroits sur le fleuve Saint-Laurent.

Lire sur Le Devoir

Des carpes asiatiques dans le Saint-Laurent

Audrey Ruelle-Manseau / La Presse :

(…)

La présence de la carpe asiatique dans nos cours d’eau représente une menace environnementale et économique. Ainsi, le MFFP travaille à limiter son introduction et sa propagation, notamment avec une meilleure gestion des mesures préventives telles que le nettoyage des embarcations, la gestion des barrages et des passes migratoires.

Également, l’utilisation d’appâts de poissons vivants lors de la pêche hivernale sera interdite à compter de la prochaine saison. Les pêcheurs sportifs du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Outaouais étaient les seuls à être encore autorisés à utiliser ce genre d’appâts. Afin de limiter les risques de propagation de carpe asiatique, cette pratique sera dorénavant interdite partout en province, à tout moment de l’année.

Lire sur La Presse

La Tribune : Carpe asiatique: une réelle menace en Estrie