Yves Rochon Gatineau / Opinion, Le Devoir : 

Le 6 juillet dernier, Le Devoir nous apprenait que le premier ministre Trudeau s’était prononcé contre le projet de pipeline Northern Gateway en Colombie-Britannique : « La Great Bear Rainforest n’est pas un endroit pour construire un pipeline de pétrole brut. » Nous voudrions entendre un tel cri du coeur du premier ministre en ce qui concerne la protection du fleuve Saint-Laurent et des quelque 860 rivières et ruisseaux que le pipeline projeté d’Énergie Est traverserait au Québec. Pourquoi hésiter à dire que le Québec « n’est pas un endroit où construire un pipeline de pétrole brut » ? M. Trudeau ne peut-il pas conclure que le pétrole des sables bitumineux doit rester enfoui là où il repose depuis des milliers d’années plutôt que de contribuer par son extraction et son transport à la production massive de CO2 et à une pollution dévastatrice pour la planète ? (…) Du 14 au 20 août, sous l’égide de Stop oléoduc Outaouais, se tiendra une marche citoyenne de 122 kilomètres entre Saint-André-d’Argenteuil et Gatineau sur le thème « Protégeons notre climat, marchons pour nos rivières »… avec l’espoir que toutes ces voix qui s’élèvent seront entendues !

Lire sur Le Devoir