Martin Croteau / La Presse :

(Québec) Le gouvernement Couillard doit profiter d’une réunion de la Commission des Grands Lacs pour convaincre Washington de renoncer à des compressions majeures au programme de dépollution des Grands Lacs, a affirmé hier le Parti québécois.

Le président Donald Trump a annoncé son intention de bonifier de 54 milliards les dépenses militaires dans son prochain budget. Pour ce faire, il entend couper les vivres à l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

Selon un scénario rendu public par la National Association of Clean Air Agencies, le projet de restauration des Grands Lacs verrait son budget passer de 300 millions à 10 millions. Une chute de 97 % qui inquiète au plus haut point le député péquiste Stéphane Bergeron.

« Il y a véritablement péril en la demeure », a résumé le député.

Lire sur La Presse