Isabelle Porter / Le Devoir :

Un controversé projet de développement immobilier a été autorisé par la Ville de Québec même s’il se trouve dans le bassin versant du lac Saint-Charles déterminé par les cartes du ministère du Développement durable. Les règles en vigueur dans le secteur auraient normalement dû contraindre, voire empêcher sa réalisation. Piloté par le promoteur Lotissement Olympia, le projet de 85 maisons unifamiliales situé à Charlesbourg a récemment fait les manchettes parce qu’il nécessite la destruction d’un boisé sur les flancs du mont Irma-LeVasseur (300 m). Et selon les cartes du ministère du Développement durable, il est en territoire protégé. Or, les limites du bassin versant du lac Saint-Charles ne sont pas claires à Québec. À tel point que le projet se trouve à l’intérieur du bassin versant sur certaines cartes officielles — notamment celles de l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles (APEL) — et à l’extérieur sur celles de la Ville de Québec et de la Communauté métropolitaine de Québec.

Lire sur Le Devoir