François Bourque / Le Soleil :

Métro aérien

L’idée a germé lors d’une «charrette d’architecture». Le jeune architecte Antoine Guy y a proposé d’utiliser l’espace vide dans la falaise sous l’avenue Honoré-Mercier comme station de départ pour un métro. Celui-ci traverserait la falaise sous les Plaines pour ensuite franchir le fleuve par un pont à haubans (réservé au métro, aux vélos et aux piétons) et atterrir sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis.

Ce métro permettrait de refermer le «U» du tracé du service rapide par bus (SRB) et favoriserait le transport en commun. Deux objections en partant : les coûts et l’impact sur le paysage, si près du Vieux-Québec. L’architecte plaide ici qu’un pont peut aussi devenir une signature moderne pour une ville. Il donne l’exemple du pont Chaban-Delmas dans le vieux Bordeaux.

Tunnel SRB

Un tunnel sous-fluvial exclusif au SRB pour relier les deux centres-ville. Ici encore, beaucoup de questions sur les coûts, la faisabilité et l’achalandage, mais les sondages disent qu’une majorité de citoyens croient au SRB.

Lire sur Le Soleil