Sabrina Giacomini / Météo Média :

Mercredi 11 janvier 2017 à 12 h 36 – Selon la première étude sur les pires points d’engorgement au Canada réalisée par le CAA, les endroits les plus congestionnés au Canada couvrent une distance totale de 65 kilomètres en plus de représenter 11,5 millions d’heures perdues dans le trafic et 22 millions de litres d’essence utilisés et ce, par année. Cinq de ces pires embouteillages se trouvent à Montréal.

Lire sur Météo Média

Voici les 20 routes les plus congestionnées au Canada

Marie-Renée Grondin / Le Journal de Montréal :

(…) Sans surprise, Montréal est omniprésente dans la liste avec cinq axes routiers qui font perdre 3 millions d’heures aux automobilistes par année, tout en leur faisant surconsommer quelque 7 millions de litres de carburant, soit l’équivalent de 75 millions $ en perte monétaire

Fait intéressant, la capitale nationale est la seule ville autre que Montréal, Vancouver et Toronto à s’être taillé une place (17e rang) dans ce classement en raison de l’autoroute 73 (Henri IV), entre le chemin des Quatre-Bourgeois et l’avenue Dalquier, qui représente 80 000 heures perdues et 1 million de litres d’essence surconsommés, soit l’équivalent de 1,8 million $ en perte monétaire.

Lire sur Le Journal de Québec

Henri-IV dans le top 20 des pires points de congestion

Catherine Bouchard / Le Journal de Québec :

Une portion de l’autoroute Henri-IV s’est taillé une place dans le peu enviable palmarès des 20 pires points de congestion au pays.

Le tronçon de l’autoroute Henri-IV, situé entre le chemin des Quatre-Bourgeois et la sortie Versant-Nord/Chemin Sainte-Foy (avenue Dalquier) arrive au 17e rang d’une étude réalisée pour le CAA.

«L’objectif, ultimement avec cette étude, est de rappeler les coûts réels et humains de la congestion routière», indique Philippe St-Pierre, porte-parole pour le CAA-Québec.

«Ce que l’on souhaite, c’est que l’on mette de l’avant le plan d’infrastructure québécois et élargir l’autoroute Henri-IV dans les meilleurs délais», poursuit M. St-Pierre. En effet, le projet d’élargissement de l’autoroute Henri-IV figure parmi les projets à l’étude du Plan québécois des infrastructures 2016-2026.

Lire sur Le Journal de Québec