Stéphanie Bérubé / La Presse :

Alors que Québec songe à adopter une loi sur l’étiquetage obligatoire des organismes génétiquement modifiés (OGM), une étude révèle que les Canadiens sont largement favorables à ce que l’on indique sur les aliments s’ils contiennent des OGM. Mais qu’ils sont drôlement mal renseignés sur le sujet.

MAUVAISE RÉPUTATION

Les OGM n’ont pas réussi à gagner le coeur des consommateurs canadiens : une étude, commandée par Santé Canada, révèle une profonde aversion pour les aliments génétiquement modifiés. De plus, 78 % des participants appuient l’étiquetage obligatoire des OGM dans les aliments. Les participants se demandent pourquoi le gouvernement ne va pas de l’avant et veulent une plus grande transparence de l’industrie alimentaire. S’ils avaient le choix, 62 % préféreraient acheter un aliment exempt d’OGM plutôt qu’un aliment qui en contient.

Lire sur La Presse