Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

Même s’il juge que la fin des énergies fossiles n’est pas pour demain, le gouvernement Couillard espère amorcer un virage « historique » dans le secteur de l’énergie, virage qui doit s’articuler autour d’une réduction de 40 % de notre consommation de pétrole d’ici 2030. Reste à préciser les mesures ambitieuses qui devront être mises en place pour concrétiser la politique énergétique dévoilée jeudi. Flanqué de quatre des ministres de son gouvernement, le premier ministre Philippe Couillard a qualifié de « première politique de transition énergétique du Québec » le document d’une soixantaine de pages présenté à Montréal. Un plan grâce auquel, selon le chef libéral, « le Québec sera parmi les sociétés les plus prospères ».

Normand Mousseau_Gaz naturel n'est pas énergie de transition_p

Lire sur Le Devoir