Joane Bérubé / ICI Radio-Canada :

Pour protéger les caribous, la direction du parc de la Gaspésie travaille à développer un projet pour fermer certains accès aux prédateurs, soit les anciens chemins forestiers qui sillonnent le parc.

Ces couloirs ne sont pas fréquentés ni par les randonneurs ni par les travailleurs du parc. Le reboisement de ces chemins aiderait à protéger le troupeau de caribous qui compte moins d’une centaine de bêtes.

Les prédateurs du caribou comme le coyote et l’ours noir utilisent les endroits dégagés, sentiers et chemin, pour grimper jusqu’aux sommets que fréquentent les caribous.

Le directeur du parc de la Gaspésie, Pascal Lévesque, explique que le parc a développé une technique de scarification et d’ameublement de ces anciens chemins pour favoriser la repousse des arbres. Le projet en est à sa troisième étape. « On a fait la recette, on a fait l’inventaire de ce qu’on va pouvoir prioriser comme sentiers, chemins forestiers. On est en recherche de financement », précise Pascal Lévesque.

Lire sur ICI Radio-Canada