Louis-Samuel Perron / Le Soleil :

L’ambitieuse réforme du Code de la sécurité routière attendue depuis deux ans et prévue cet automne par le gouvernement Couillard sera encore reportée, au mieux au printemps prochain. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mercredi la tenue cet hiver d’une consultation publique sur la sécurité routière.

Selon le ministre des Transports Laurent Lessard, cette consultation permettra de déposer «en 2017 un projet de loi bonifié et plus porteur en matière de sécurité routière». Ses deux prédécesseurs à la tête du MTQ, Robert Poeti et Jacques Daoust, s’étaient pourtant engagés en 2014, puis en 2015, à déposer un projet de loi pour réformer le Code de la sécurité routière.

Le Code de la sécurité routière n’a pas été mis à jour depuis 1979. Depuis, le nombre de cyclistes et d’automobilistes sur les routes a explosé. Les cyclistes, en particulier, réclament depuis des années une réforme majeure du Code afin d’assurer leur sécurité sur la route.

Lire sur Le Soleil

La réforme du Code de la sécurité routière encore reportée

Florence Sara G. Ferraris / Le Devoir :

(…) La consultation publique, qui s’annonce vaste, se tiendra du 9 janvier au 3 mars prochain dans 11 viles du Québec. Elle visera à prendre le pouls de « la population du Québec » et des « acteurs du milieu », « en vue de cibler les priorités pour continuer d’améliorer le bilan routier », peut-on lire dans un communiqué diffusé mercredi. « Nous avons décidé de nous inspirer des Administrations les plus performantes en matière de sécurité routière, a indiqué le ministre des Transports Laurent Lessard par voie de communiqué. Partout la consultation publique est un outil privilégié pour déterminer les actions à poser. Aujourd’hui le Québec emboîte le pas ! »

Rappelons toutefois que de nombreux experts et organismes actifs dans le milieu des transports ont déjà été consultés sur ces questions. Ces rencontres ont d’ailleurs mené à de premiers amendements du CSR en juin dernier, notamment en ce qui concerne l’emportiérage et les dépassements de cyclistes.

Lire sur Le Devoir