Bertrand Schepper, IRIS / Le Journal de Montréal :

On sentait un enthousiasme débordant des classes politiques et médiatiques lorsque la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) annonçait le 22 avril dernier son projet de train électrique : le réseau électrique métropolitain (REM). En tout, 67 kilomètres de rails et 24 stations à Montréal et dans les environs. La CDPQ promettait un réseau rentable, construit rapidement, qui réglerait l’éternelle question du transport en commun entre la Rive-Sud, l’aéroport et l’Ouest-de-l’Île.

Cependant, maintenant que la poussière est retombée et que le BAPE est en train d’étudier la question, vérifions si la proposition reste aussi prometteuse et si la population du Québec en sort réellement gagnante. Bien qu’à court terme le projet du REM touche principalement Montréal et ses environs, ce nouveau modèle d’investissement en infrastructure entre Québec et la Caisse de dépôt pourrait bien faire école partout sur le territoire.

La Caisse, nouveau visage des PPP

Soyons clairs, la CDPQ ne développe pas le projet de REM dans un objectif de saine politique de transport en commun, basée sur des principes d’accessibilité et de facilitation du transport sur l’île. L’unique intérêt ne fait pas de doute : la rentabilité. Pour assurer un rendement suffisamment rapide de l’investissement, le projet sera financé à 45 % par les différents paliers de gouvernement. La CDPQ sera quant à elle responsable des 55 % restants, et ce, à même les investissements des Québécois·e·s. Si le rendement n’est pas au rendez-vous, la Caisse aura tôt fait de hausser les tarifs ou de simplement vendre des actifs.

Ainsi, la Caisse accapare un axe de transport à forte rentabilité, empêchant le système public de bénéficier des profits qu’il pourrait générer. Pendant ce temps, le réseau de transport en commun de la STM devra se débrouiller seul avec l’entretien d’un système vieillissant qui peine à demeurer rentable malgré une augmentation tarifaire de près de 20 % entre 2010 et juillet 2016.

Lire sur Le Journal de Montréal