Laurent Howes / Huffington Post Québec :

Cette lettre est en réponse au texte Le temps d’agir publié dans l’édition du 30 mars de La Presse+ et rédigé par MM. Stéphane Forget et Michel Leblanc. La liste des cosignataires se trouve à la fin du texte.

Nous avons été étonnés de lire ce qui s’apparente à un texte à l’eau de rose et manquant de nuances. Nous croyons qu’il est essentiel d’y répondre afin de rappeler à tous quels sont les faits. Lorsqu’il est question d’un projet aussi important et qui amènera un impact déterminant dans l’élaboration du transport collectif dans la région pour le prochain demi-siècle, l’heure n’est pas à la poésie. Bien au contraire: comme citoyens et comme contribuables, nous nous devons de garder la tête froide et tenter de raisonner le plus factuellement possible.

Il est difficile de trouver des propos fidèles à la réalité dans ce texte, bien au contraire. La prémisse est d’affirmer que tout le monde est d’accord sur le fond, soit qu’il est «essentiel pour Montréal et le Québec que le REM voit rapidement le jour et que les rares objections qui subsistent concernent la manière». En vérité, la seule chose sur laquelle il y a consensus, c’est que Montréal a besoin d’un investissement massif et structurant en transport collectif. Ceci, afin de réduire la congestion routière, de contribuer significativement à l’atteinte des cibles de réduction de GES et d’aider à revitaliser certains secteurs ou revaloriser les trop nombreuses friches industrielles.

Lire sur le Huffington Post Québec