Alexandre Shields / Le Devoir :

Énergie Valero est forcée d’effectuer de nouvelles réparations à son oléoduc Saint-Laurent, a appris Le Devoir. Cet oléoduc, qui transporte des produits pétroliers raffinés de Lévis à Montréal, connaît des problèmes de corrosion depuis le début de son exploitation, il y a à peine quatre ans. Des travaux d’excavation de sections de la conduite ont été entrepris récemment sur le territoire de deux municipalités traversées par l’oléoduc Saint-Laurent, soit Saint-Majorique-de-Grantham et Saint-Germain-de-Grantham. Ces travaux, menés sur un terrain dégagé, se font notamment le long d’une ligne à haute tension d’Hydro-Québec.

Le porte-parole d’Énergie Valero, Martin Lévesque, a confirmé vendredi que l’entreprise mène présentement des travaux sur l’oléoduc exploité depuis 2012. Quelles sont les raisons qui motivent la réalisation de ces travaux ? « À la suite d’activités d’inspection et de prévention, nous avons constaté que certaines portions de la conduite bénéficieraient d’un degré de protection cathodique plus élevé, ce qui explique les travaux préventifs en cours, soit l’installation de rubans de zinc le long de certaines portions de la conduite », a-t-il expliqué dans une réponse transmise par courriel.

Lire sur Le Devoir