AFP :

Deux ONG calculent que la population mondiale aura alors consommé tout ce que la planète peut renouveler en un an

Jour du depassement_WWF_Global footprint_pf

Paris — L’humanité aura consommé lundi la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et vivra donc « à crédit » jusqu’au 31 décembre, a calculé l’ONG Global Footprint Network, relevant que ce moment survient de plus en plus tôt chaque année. Le lundi 8 août marque pour la Terre le « jour du dépassement » (Earth Overshoot Day). À partir de cette date, « nous vivons donc à crédit », écrivent Global Footprint et le WWF dans un communiqué. Pour ses calculs, Global Footprint prend notamment en compte l’empreinte carbone, les ressources consommées pour la pêche, l’élevage, les cultures, la construction et l’utilisation d’eau.  En 2015, le « jour du dépassement » était survenu le 13 août. La date « avance inexorablement depuis les années 1970 », relèvent les ONG.

Lire sur Le Devoir

La Terre vit désormais à crédit

ICI Radio-Canada :

Le 8 août marque le « jour du dépassement », c’est-à-dire le jour où l’humanité a épuisé l’ensemble des ressources que lui fournit la planète en une année. Karel Mayrand, directeur général pour le Québec à la Fondation David Suzuki, explique que pour arriver à la date symbolique du 8 août, il faut d’abord calculer l’ensemble des ressources que l’humanité utilise pour sa consommation et pour l’économie. Il faut ensuite déterminer le nombre de « planètes Terre » nécessaires pour soutenir l’ensemble de ces activités. Ces données sont finalement reportées sur 365 jours, ce qui permet d’identifier le « jour du dépassement ». Ainsi, lorsque la Terre a atteint les limites de ce qu’elle peut produire, on emploie l’expression « vivre à crédit » puisque les activités humaines se poursuivent en puisant dans le capital écologique des générations futures.

Lire sur ICI Radio-Canada

Voir sur ICI Radio-Canada