Alexandre Shields / Le Devoir :

Signe des retards que le projet Énergie Est accumule, TransCanada vient de demander la suspension de l’évaluation du projet Upland Pipeline, qui doit permettre d’importer chaque jour 300 000 barils de pétrole de schiste américain, en vue de leur transport dans le pipeline Énergie Est.

« Nous avons demandé cette pause dans l’évaluation du projet Upland pendant qu’on attend des directives de l’Office national de l’énergie au sujet de l’étude du projet Énergie Est », a confirmé au Devoir le porte-parole de la pétrolière albertaine, Tim Duboyce.

Il a ainsi précisé que cette « pause » était imputable aux retards qui s’accumulent dans l’évaluation fédérale du projet Énergie Est. L’Office national de l’énergie (ONE) a en effet décidé de recommencer complètement l’examen de ce pipeline. Cette décision exceptionnelle a été prise dans la foulée de la récusation du comité qui dirigeait les audiences et dont deux des membres ont tenu une rencontre secrète avec Jean Charest, alors que ce dernier était consultant pour TransCanada.

Lire sur Le Devoir

ACPP : ACPP : La croissance des sables bitumineux génère une demande accrue de pipelines d’ici 2030

HuffPost Québec : Accord de Paris: l’hypocrisie doit cesser

Le Devoir : Des recherches sur le climat interrompues… en raison du climat