La Presse Canadienne :

Un chef autochtone du nord de l’Alberta a appelé ses homologues à ne pas se laisser convaincre par les propos des militants environnementalistes qui s’opposent aux projets d’oléoducs et à l’exploitation des sables bitumineux.

À l’occasion de la rencontre extraordinaire des chefs de l’Assemblée des Premières Nations (APN) à Gatineau, mercredi, le chef de Fort McKay, Jim Boucher, a fait valoir que le bien-être économique de sa petite communauté crie de 800 habitants dépend de l’industrie pétrolière.

Sa réserve s’est tournée vers l’industrie pétrolière dans les années 1980, a-t-il relaté, alors que sa situation économique s’enlisait. La collaboration établie a permis de créer des emplois pour les membres de sa communauté, a-t-il soutenu.

Sans les sables bitumineux, le peuple de Fort McKay serait pris dans la pauvreté, a dit M. Boucher.

Lire sur ICI Radio-Canada