ICI Radio-Canada :

La Ville de Rimouski souhaite que le moratoire sur la fracturation hydraulique dans les basses-terres du Saint-Laurent soit étendu à tout le territoire du Québec. Dans une résolution adoptée lors du conseil municipal de lundi soir, les élus ont durçi leur position par rapport au projet de loi 106. Le maire, Éric Forest, croit qu’un moratoire pour l’ensemble de la province permettrait aux municipalités, au gouvernement et aux citoyens « le temps […] de finaliser, d’améliorer et de s’entendre concrètement sur le projet de loi 106. »

Si c’est bon pour les basses-terres, pourquoi nous, on ne pourrait pas profiter du même moratoire?
– Éric Forest, maire de Rimouski

Lire sur ICI Radio-Canada