Mathias Marchal / Journal Métro :

L’arrondissement de Rosemont–La-Petite-Patrie subventionnera dès septembre ses employés qui utilisent le vélo, la marche ou le transport en commun pour venir travailler. Le maire de l’arrondissement annoncera mardi matin qu’il versera 25 cents par kilomètre à ses employés se déplaçant autrement qu’en auto, une idée déjà en vigueur en France. Un cycliste faisant par exemple 8km par jour aller-retour pour travailler empochera près de 500$ par an. «Au Québec, on utilise trop le bâton pour favoriser la diminution de l’auto en ville. On veut utiliser plutôt la carotte», souligne le maire de l’arrondissement François W. Croteau.

Lire sur le Journal Métro

ICI Radio-Canada : Et si vous étiez payé pour aller travailler en vélo?