ICI Radio-Canada :

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) considère que le ministère des Transports n’aurait pas dû séparer la réfection de la route 389 en cinq projets distincts. Cette fragmentation ne permet pas une étude homogène de l’impact environnemental du projet, selon l’organisme. Le BAPE a rendu public son rapport mercredi, à la suite des audiences tenues l’an dernier pour les tronçons entre Baie-Comeau et Manic-5. Même s’il est en désaccord avec la fragmentation du projet, l’organisme ne recommandera pas que l’étude d’impact soit refaite, mais plutôt que d’autres projets routiers ne soient pas divisés.

Lire sur ICI Radio-Canada

La Presse : Route 389: le BAPE écorche le ministère des Transports