La Presse Canadienne :

Les projets d’expansion des activités de sables bitumineux feront progresser leur production jusqu’à 3,4 millions de barils par jour au cours des neuf prochaines années, comparativement à 2,4 millions de barils actuellement, calcule un groupe de recherche américain. Selon le directeur de IHS Energy, Kevin Birn, la construction de nouveaux projets de sables bitumineux entamée avant le plongeon des prix du pétrole en 2014 ajoutera environ 600 000 barils à la production quotidienne de ce secteur d’ici 2020. Les autres 400 000 barils supplémentaires seront issus de la croissance des cinq années suivantes, lorsque les entreprises se concentreront sur leurs projets les plus économiques, essentiellement en procédant à l’expansion d’installations existantes, a précisé M. Birn.

Lire sur La Presse

Le Devoir : Tourner le dos au pétrole

Pour Greenpeace, il faut toutefois impérativement rejeter la construction de nouveaux pipelines, particulièrement dans un contexte de lutte de bouleversements climatiques. « Les compagnies pétrolières veulent nous faire croire que l’avenir énergétique dépend de leur produit, mais nos gouvernements devraient reconnaître qu’il n’y a pas de marché pour davantage de pétrole des sables bitumineux dans un monde qui agit sur les changements climatiques », estime le porte-parole de la campagne climat de Greenpeace, Patrick Bonin.