Isabelle Porter / Le Devoir :

Malgré ses réticences, une petite municipalité de Lanaudière est forcée d’accepter le développement d’un vaste projet récréotouristique. En effet, la présence d’un aérodrome dans les plans du promoteur place le projet dans les mains du gouvernement fédéral. Après Neuville, c’est donc au tour de Saint-Cuthbert de se faire imposer un aéroport, et ce, malgré l’opposition de la municipalité.

Lire sur Le Devoir